05 mar
2020 au
26 mar
2020
Espace Saint-Patrice
rue du Marché
14400 Bayeux
Conférence

Cycle de conférences sur la cathédrale de Bayeux

Par Les Amis de la Cathédrale - Espace Saint-Patrice – 20h30 – Entrée libre
 

Jeudi 5 mars
Serlon et Tortaire. Les premiers textes sur la cathédrale de Bayeux (XIe-XIIe siècles)
Par Pierre Bouet
A la fin du XIe siècle, Raoul Tortaire, moine de Saint-Benoît-sur-Loire fait un voyage en Normandie qu’il raconte de façon pittoresque à son abbé dans des épitres. Il visite Bayeux et la cathédrale romane, alors dans toute sa splendeur. Plus tard, en 1105, celle-ci est partiellement détruite dans la guerre qui oppose les fils de Guillaume le Conquérant. Chanoine du chapitre, Serlon, est un témoin oculaire de ce dramatique événement. Par ailleurs, c’est un chanoine marié, qui défend le mariage de prêtres !

Jeudi 12 mars
L’ancien trésor de la cathédrale de Bayeux
Par François Neveux
La cathédrale de Bayeux possédait au Moyen Âge un important trésor. Il comprenait de magnifiques ornements liturgiques et de nombreuses pièces d’orfèvrerie, et surtout des reliquaires enchâssant un « trésor de reliques » objet de la vénération populaire. Tout ce trésor a été détruit en 1562, au cours des guerres de religion. Il en subsiste quelques pièces…

jeudi 19 mars
Le chapitre de Bayeux et le jansénisme au XVIIIe siècle
Par Chantal Adigard
Le jansénisme est une doctrine qui s’est répandue au XVIIe siècle, au temps de Louis XIV, qui le combattit fermement. En 1713, le jansénisme est condamné par le pape Clément XI. Et pourtant cette doctrine continua à se répandre. Au XVIIIe siècle, un certain nombre de chanoines de Bayeux adhèrent au jansénisme, d’abord encouragés par l’évêque François de Lorraine, puis fermement combattus par son successeur Paul d’Albert de Luynes. Une histoire peu connue.

Jeudi 26 mars
Les pérégrinations des évêques autour de la cathédrale. Les différents évêchés de Bayeux (XIXe-XXe siècles)
Par Geneviève Mauger
Au début du XIXe siècle, les évêques ont perdu la jouissance de l’ancien palais épiscopal, devenu le siège de la municipalité et du tribunal local. Le premier évêque concordataire, Monseigneur Brault, loue puis rachète l’ancien hôtel du doyen, qui sera l’évêché jusqu’en décembre 1906, date de la mise en application de la loi de Séparation des Églises et de l’État. Monseigneur Lemonnier doit rechercher un nouveau logement… Les évêques des XIXe et XXe siècle n’ont cessé de « pérégriner » autour de la cathédrale, ce qui ne s’est pas fait sans heurts.